Essai Citroën DS5 1.6 BlueHDI 120 So Chic 2014

1 views

0   0

Citroën poursuit son passage à la norme Euro 6. Cette fois, c'est le 1,6 l HDI qui devient BlueHDI et gagne au passage en puissance pour atteindre désormais 120 chevaux. Déjà vu chez Peugeot sur la 308, ce bloc sert désormais d'entrée de gamme diesel à la DS5. Notre modèle d'essai en est équipé et a droit en plus au pack Faubourg Addict, une option cosmétique qui comprend la trame DS sur le toit, les rétroviseurs gravés au laser ou des jantes spécifiques. Ce pack, selon Citroën, est censé représenter la touche de raffinement à la française. On vous laisse juger sur pièce...

A l'intérieur, on retrouve la planche de bord flatteuse des DS5 avec son ergonomie particulière. Notre voiture a droit aux magnifiques sièges en cuir dit bracelet, en option quand même à plus de 2800 €. La trame DS sur le toit s'aperçoit également via les ouvertures du toit dit cockpit, chacune occultable via un store individuel. A l'arrière, l'habitabilité est correcte pour deux adultes, mais la place centrale s'avère franchement inconfortable. Le coffre s'approche des 500 dm3, un score honnête pour la catégorie. Dommage qu'il ne s'ouvre que par la clé ou par une commande à l'intérieur.

Que donne ce 1,6 l BlueHdi dans la DS5 ? Un peu bruyant à froid, il devient ensuite discret. Les 120 ch ne font pas de cette berline un foudre de guerre, mais le couple important suffit à relancer en toutes circonstances. La commande de boîte est bien guidée, verrouille bien, mais sa course est un peu longue. Côté châssis, Citroën a légèrement retouché les suspensions depuis le lancement pour rendre la DS5 plus confortable. Résultat : notre voiture d'essai se montre effectivement prévenante. En contrepartie, elle manque de dynamisme, même si elle reste très précise en appui.

Par rapport aux HDI de 115 chevaux précédent, ce BlueHDI offre à la fois un meilleur agrément mécanique, et s'avère en même temps plus sobre. Citroën annonce 0,3 l de moins en moyenne, et des rejets de CO2 qui passent de 112 à 104 g/km. Le tout en étant donc compatible avec la norme Euro6, c'est à dire en rejetant beaucoup moins d'oxydes d'azote. Dommage que Citroën vende ces atouts un peu cher : le DS5 BlueHDI 120 en boîte manuelle est plus chère que la DS5 HDI 115 avec boîte pilotée, qui reste au catalogue. A boîte égale, cela ferait donc une différence d'environ 1000 € !

Published 1 week ago

Category Video  /  General

TagsCitroen DS5

View More
test 728
Comments

0 Comments